bandeau

Retour vers la page d'accueil





WEB17 ET L'AUDIOCAST : CONFÉRENCES VIRTUELLES

Roger Duchêne, Mon XVIIe siècle : de la marquise de Sévigné à Marcel Proust.

Un cédérom contenant :

Cent articles parus entre 1961 et l'an 2000.
Extraits des biographies et autres ouvrages.
Six cents lettres de femmes.
Mémoires du CMR17.



 
  • En Vacances à la Tour d'Aigues avec le Premier Président Marin
    Le château de la Tour d'Aigues fut l'un des plus beaux de la Renaissance. Il sert de cadre à une aventure domestique contée dans un récit manuscrit au titre anodin, conservé à la bibliothèque Méjanes d'Aix-en-Provence : "Relation de ce qui s'est passé au château de la Tour d'Aigues en 1675 pendant le séjour du premier président et de la première présidente, sa femme". Dans ce décor majestueux, qu'évoquent encore de belles ruines, se déroule sous nos yeux, grâce à ce récit, une comédie des plus bouffonnes.

    podcast 





  •  
  • Lettres et Gazettes au dix-septième siècle
    Le 1er janvier 1672, un Parisien dressait pour sa correspondante le programme de leur échange futur : "Je vous écrirai tous les huit jours une fois et vous ferai un long et curieux détail de tout ce que j'aurai appris pendant la semaine. Je vous manderai des choses que les gazettes ne vous apprendront point, ou du moins qu'elles ne vous feront pas savoir avec tant de particularités".

    podcast 





  •  
  • Réalité vécue et réussite littéraire : le statut particulier de la lettre
    L'oeuvre littéraire apparaît comme un appel d'un auteur à son public. Dans la boutique de Barbin ou grâce au placard d'un de nos journaux, le livre, par l'intermédiaire du libraire ou d'un support publicitaire, invite le lecteur, n'importe quel lecteur, à lui donner vie en déchiffrant les signes dont il est composé. Son auteur l'a écrit indifféremment pour tous les lecteurs possibles.





  •  
  • Une grande dame et l'architecture : Mme de Sévigné et les Mansart
    De Bourbon, le 27 septembre 1687, Mme de Sévigné écrit à sa fille que les pluies ont rendu les chemins étranges de Moulins à Vichy. Nous attendons pourtant, ajoute-t-elle, Monsieur de Sainte-Maure et Monsieur Mansart. Ce n'est donc point comme architecte, mais comme valétudinaire qu'apparaît, pour la première fois, un Mansart dans la correspondance de l'épistolière.





  •  
  • Vocation précoce ou vocation forcée ? Marie-Blanche de Grignan
    Marie-Blanche de Grignan naît à Paris le 15 novembre 1670. À la fin du mois d'avril 1676, elle entre comme pensionnaire au couvent de la Visitation Sainte-Marie d'Aix-en-Provence. Elle y fait profession de religieuse en février 1688. Elle y meurt le 4 septembre 1731 sans avoir jamais quitté son couvent, où elle a mené une vie obscure.






  • La_Photo