bandeau















PENSÉE TRÈS AMICALE - SIMONE BERTIÈRE






Le temps et les forces m'ont manqué pour apporter une contribution digne de ce nom à l'hommage rendu à Roger Duchêne. Mais je ne voudrais pas laisser passer ce triste anniversaire sans dire ici combien j'ai apprécié son immense travail au service de la littérature du XVIIe siècle et de tous ceux qui s'y consacraient. Je garde un irremplaçable souvenir de l'accueil chaleureux qu'il réservait à tous ceux qu'il invitait à participer aux colloques du CMR 17. Que Madame Duchêne, qui le soutint dans toutes ces activités, en soit vivement remerciée. C'est vers elle que va ma pensée très amicale aujourd'hui.

    Simone BERTIÈRE