bandeau

Retour vers la page d'accueil





SOUVENIR 2007 : HOMMAGE À ROGER DUCHÊNE

Roger Duchêne a, pendant plus de vingt ans, animé au
mois de janvier des rencontres entre dix-septiémistes du monde entier. Plusieurs de ses amis et collègues se le rappellent.

Pour le premier anniversaire de sa mort, le 25 avril 2007, ils ont voulu lui rendre hommage sur le site Internet qu'il avait créé.


 
  • A propos de la Mode - Louise Godard de Donville
    Dans son ouvrage Signification de la Mode sous Louis XIII, Louise Godard de Donville donne en annexe trois petits textes sur la mode du début du règne de Louis XIII, qui n'ont pas été réédités depuis le XVIIe siècle. En voici un, plaisant, et qui ne manque pas de piquant pour notre époque.




  •  
  • Adrienne et Isabelle - Edmonde Charles-Roux
    Tout le monde connaît l'engouement de Roger Duchêne pour la ville de Marseille, où il arriva, depuis sa Loire-Atlantique natale, à l'âge de dix-huit ans, où il vécut et où il mourut. Mais comme les vrais amateurs de cette ville, il ne se contenta pas d'apprécier les louanges qu'on lui décernait pour des beautés qui sautaient aux yeux...




  •  
  • Autour du Manuscrit de Michel Olivier de Thilllais - Alia Baccar Bournaz
    Il est parfois de bonne méthode, quand une époque a été féconde, comme le règne de Louis XIV, d'en découvrir les trésors par quelque voie indirecte. Pour nous y aider il conviendrait notamment d'examiner des manuscrits inédits.




  •  
  • Belle et Manon parlent de leur mère - Isabelle Vissière
    Belle (Madame de Charrière) et Manon (Madame Roland) parlent de leur mère. Pourquoi rapprocher deux femmes que tout, sauf la langue, semble séparer : l'âge, l'origine sociale, la nationalité, et même la religion ?




  •  
  • Charles Sorel et le Parnasse galant - Delphine Denis
    Delphine Denis, " Charles Sorel et le Parnasse galant ", Charles Sorel polygraphe, éd. É. Bury et É. Van der Schueren, Presses de l'Université de Laval, 2006, p. 421-437.





  •  
  • Chimène après Chimène - Marie-France Schmidt
    Fréquemment séparés dans la vie, Chimène et Rodrigue reposent ensemble pour l'Eternité. Cependant, au fil des neuf siècles écoulés depuis leur trépas, leurs tombeaux respectifs ont souvent changé de place.




  •  
  • Clefs et Mécènes - Alain Niderst
    Il n'est aucun argument qui permette d'identifier la belle demeure décrite dans Le Grand Cyrus et le château de Maisons. En revanche il n'est pas indifférent que Doralise entraîne ses amis dans un cabinet qu'Arpalice préfère à toutes les splendeurs du château...




  •  
  • Dom Juan, le faux libertin - Antony McKenna
    Les problèmes suscités par l'interprétation de Dom Juan découlent en partie du fait que les apologistes de l'époque refusaient de prendre le libertinage philosophique au sérieux ; le libertinage n'était pour eux qu'une posture sociale, un prétexte à la licence des moeurs.




  •  
  • En souvenir des années lointaines - Francine de Martinoir
    Il y a quelques mois, je suis retournée tout en haut du Cours Julien, sur le plateau qu'on appelait jadis "le Département" et, à grand peine, en expliquant aux concierges que j'avais été élève du lycée bien des années plus tôt, j'ai obtenu la permission d'entrer un moment dans la Cour des Khâgnes...




  •  
  • En toute amitié - Christiane et Michel Éon
    Notre rencontre est née, dans les années 70, d'un sujet de maîtrise sur les héroïnes de Racine, que j'avais demandé au Professeur Duchêne.




  •  
  • Être belle au XVIIe siècle - Jean Thiellay
    J'aurais pu aussi intituler ce bref article, "le beau sexe". Car c'est bien de beauté féminine qu'il va s'agir, mais en des siècles plus lointains que celui sur lequel Roger Duchêne travaillait.




  •  
  • Faut-il sacrifier au "critiquement correct" ? Libres propos - Madeleine Bertaud
    Ce titre peut surprendre : avant d'aller plus loin, quelques mots d'explication s'imposent. L'expression qu'il contient, le "critiquement correct", est naturellement forgée par analogie avec la notion, venue des États-Unis, du "politiquement correct"...




  •  
  • Femmes et Pouvoir - Marcel Bernos
    Très tôt, au début de l'histoire chrétienne, les femmes ont été exclues - pour des raisons plus anthropologiques que théologiques - des fonctions de conceptualisation, d'enseignement et de direction dans l'Eglise.




  •  
  • Further Manuscripts of Saint-Amant - William Roberts
    In 1648 the poet Saint-Amant wrote a letter to Nicolas de Grémonville, recent ambassador to Venice, concerning the death of his own brother Salomon, and giving other biographical details.




  •  
  • Génétique et réception: l'exemple des Lettres de Madame de Sévigné - Fritz Nies
    Bien souvent, le texte littéraire n'est point fixé dès le moment où en paraît la première version imprimée. Car la publication n'est point un acte unique de "mise à la disposition anonyme".




  •  
  • Grandeurs et servitudes de la biographie - Claude Dulong
    Une biographie, c'est l'histoire d'une vie, pas son roman, pas son évocation. Elle est donc soumise aux mêmes lois que tout ouvrage historique, dont l'objectif est d'établir la vérité, pour autant que faire se peut.




  •  
  • Hommage à Roger Duchêne - Hélène et Pierre Echinard
    A propos de l'adaptation d'une petite pièce due à la mémorialiste marseillaise Julie Pellizzone (1768- 1837).




  •  
  • Hommage à Roger Duchêne - Mireille Gérard
    Ce m'est un plaisir et un honneur d'avoir l'occasion de rendre hommage à Roger Duchêne car j'ai eu la chance, à mes débuts, de trouver devant moi un défricheur, un fonceur, et un animateur.




  •  
  • Hommage - Adrien Blès
    Pour rendre hommage à mon confrère de l'Académie, il m'apparaît que je puis relater ce dont j'ai fait état dans mon Dictionnaire historique des Rues de Marseille (édité en 2001).




  •  
  • Images féminines chez La Fontaine - Marie-Odile Sweetser
    Extrait de "Images féminines chez La Fontaine : traditions et subversions", Correspondances, (Gunter Narr Verlag, Tübingen et Publications de l'université de Provence, Aix-en-Provence.




  •  
  • L'exposition Vallayer-Coster à la Vieille-Charité - Danièle Giraudy
    J'ai rencontré le Professeur Roger Duchêne à l'occasion du colloque qu'il organisait avec passion sur la marquise de Sévigné, et de l'exposition qui l'accompagnait au musée Cantini, dont j'étais le conservateur auprès de Marielle Latour.




  •  
  • La joie des dénouements chez Molière - Charles Mazouer
    A la mémoire de Roger Duchêne, salué pour la dernière fois lors de la rencontre où fut prononcé ce texte. Etude parue dans Molière et la fête, Actes du colloque international de Pézenas (7-8 juin 2001) publiés par la Ville de Pézenas, sous la direction de Jean Emelina, 2003.




  •  
  • La lettre féminine dans les secrétaires - Geneviève Haroche-Bouzinac
    Si l'on en croit mademoiselle de Scudéry, "une dame peut faire de médiocres vers sans honte, mais non pas une méchante lettre en prose".




  •  
  • La mort de Colbert. Une date pour la périodisation - Jürgen Grimm
    Les réflexions que j'aimerais proposer concernent d'une part la terminologie dont nous nous servons communément pour désigner les différentes époques littéraires, et d'autre part la délimitation temporelle de ces époques mêmes.




  •  
  • La Rochefoucauld, Maxime 294 - René Pommier
    "Nous aimons toujours ceux qui nous admirent ; et nous n'aimons pas toujours ceux que nous admirons". Cette maxime apparaît dans la deuxième édition et ne subit aucun changement dans les éditions suivantes...




  •  
  • La Vie de collège au commencement du XVIIe siècle - Jean Serroy
    En janvier 1972, Roger Duchêne, avec l'énergie et l'esprit novateur qui étaient les siens, organisait à Marseille le premier colloque du CMR 17, consacré à l'Education au XVIIe siècle...




  •  
  • Le dénouement des romans inachevés et l'usage des topoi - Henri Coulet
    Il serait paradoxal de chercher des lieux communs dans des textes inexistants, mais les dénouements des romans inachevés ont bien une forme d'existence : virtuelle quand on relève dans les parties rédigées les indices d'une conclusion ou les questions dont l'auteur donne à attendre les réponses ; réelle quand le roman a été achevé par un continuateur.




  •  
  • Le lièvre et son maître - Danielle Maure
    Il y a bien longtemps, il arriva qu'un maître encouragea son élève à entreprendre des recherches sur la rêverie au XVIIe siècle. L'animal craintif, expert en rêverie, bercé d'assonances et d'allitérations, trouva matière à contenter son imaginaire.




  •  
  • Le Père Lebrun, Malebranche et la radiesthésie - Jean-Louis Vissière
    A en croire le P. Lebrun, de l'Oratoire, la découverte de ce que nous appelons la radiesthésie serait liée à une affaire criminelle du temps de Louis XIV.




  •  
  • Le peuple au miroir des "Mémoires" de Saint-Simon - Pierre Ronzeaud
    Saint-Simon, Duc et Pair entiché de sa propre noblesse et convaincu de la légitimité providentielle, naturelle et historique de la distinction des ordres sociaux, donne bien évidemment, dans ses Mémoires, une représentation globalement négative du peuple...




  •  
  • Le pouvoir devant la foi - Madeleine Villard
    Dans l'histoire du règne de Louis XIV, il n'est peut-être rien qui ait suscité plus de polémiques, de passions, et aussi plus de commentaires historiques, que la révocation de l'édit de Nantes.




  •  
  • Le XVIIe siècle littéraire : Quelques observations - Roger Zuber
    Lors de leur première publication (coll. "Que sais-je ?", n° 95, 1992), Roger Duchêne m'avait dit qu'il appréciait les pages d'où ces lignes sont tirées. Je suis heureux qu'elles participent à l'hommage qui lui est rendu.




  •  
  • Les choix du biographe - Françoise Chandernagor
    Je pense qu'une bonne biographie est celle où l'auteur se trouve à bonne distance de son personnage ; ni trop près (afin d'éviter les dangers de l'identification et de rester lucide), ni trop loin (parce que je ne crois pas qu'il faille être constamment distancié par rapport au personnage dont on raconte la vie, constamment ironique).




  •  
  • Les féeries d'Hortésie - Patrick Dandrey
    Pour commémorer la mort du poète auquel il avait consacré la biographie exemplaire qui continue de faire autorité sans égale sur le sujet, Roger Duchêne avait traité de "La Fontaine devant la vie", sujet que rétrospectivement l'avenir aura rendu poignant.




  •  
  • Les théorèmes de La Ceppède ont-ils été lus au XVIIe ? - Jacqueline Plantié
    Sous ses allures provocantes, la question mérite d'être posée. Considéré aujourd'hui comme un grand poète religieux, La Ceppède paraît avoir eu, au grand siècle en son début, plus de laudateurs que de véritables lecteurs.




  •  
  • Madame de Sévigné, classique à son insu. Conclusion - Marcel Gutwirth
    Mme de Sévigné est un grand écrivain qui n'a jamais été une femme de lettres. Sa fortune littéraire, jusqu'ici, en a profité. L'amie intime de Mme de Lafayette et de M. de La Rochefoucauld n'a jamais été tentée, semble-t-il, par la fiction ou la maxime - ou, pour cette dernière, à peine.




  •  
  • Marie Bouffier : portrait d'une Marseillaise - Éliane Richard
    Marie Bouffier est aujourd'hui tombée dans l'oubli. Seules deux institutions ont gardé son souvenir ; d'une part l'Académie de Marseille qui depuis huit décennies décerne chaque année un prix à son nom, d'autre part la congrégation des soeurs de Marie Immaculée dont la maison mère est à Marseille.




  •  
  • Pensée très amicale - Simone Bertière
    Le temps et les forces m'ont manqué pour apporter une contribution digne de ce nom à l'hommage rendu à Roger Duchêne. Mais je ne voudrais pas laisser passer ce triste anniversaire sans dire ici combien j'ai apprécié son immense travail au service de la littérature du XVIIe siècle.




  •  
  • Politique et mystique monarchique chez Racine - Christian Delmas
    La tragédie française emprunte largement ses sujets à l'histoire, et plus précisément à l'histoire romaine, qui offre une abondante matière à la réflexion politique, conformément à la conception aristocratique du genre élaborée à la Renaissance.




  •  
  • Pour Roger Duchêne - Gérard Blua
    Il était l'homme de la connaissance et de l'élégance. Celui du savoir être et du savoir faire. Il était ce regard intelligent et humain sur le monde et les gens.




  •  
  • Psys à vendre - Louis Van Delft
    La scène se passe sur Moralia, au-delà de l'épicycle de Mercure. Déçu par la boulette terrestre et les philosophes branchés incapables de lui faire découvrir le sens de son existence, le jeune Perplexe est parvenu à rejoindre les "Spectateurs de la vie" loués par Montaigne.




  •  
  • Racine and the Augustinian Inheritance : The case of Andromaque - John Campbell
    Is the child father of the man ? Do Racine's mature tragedies bear the imprint of his Jansenist upbringing ? In these works can we uncover some Augustinian subtext ? Might this suggest or confirm a reading of the tragedies as some sombre message delivered to suffering humanity ?




  •  
  • Réflexion et Art de plaire - Isabelle Landy-Houillon
    Alors que la maxime garde sa nature d'expression autonome, qu'elle soit indépendante dans un recueil ou enchâssée dans un texte, la réflexion de Madame de Sévigné est d'abord tributaire du contexte dont elle paraît indissociable.




  •  
  • Un jeu d'images : amateur, mondaine, écrivain ? - Alain Viala
    Dans vos lettres, écrit Mme de Sévigné à Mme de Grignan le 8 avril 1671, "il y a des endroits dignes de l'impression : un de ces jours, vous trouverez qu'un de vos amis vous aura trahie".




  •  
  • Un rêve de Marquise... - Benito Pelegrín
    Pour Roger Duchêne, qui avait voulu cette pièce. Un Rêve de Marquise... ou La longue saison des crépuscules (Drame).




  •  
  • Un savant au service de ses semblables - Jacqueline Leiner
    Après mon époux, Wolfgang Leiner, c'est Roger Duchêne qui nous quitte aujourd'hui. Les dix-septièmistes sont bien éprouvés.




  •  
  • Une complicité de quarante ans - Jean Contrucci
    Il en va des amitiés comme de certaines histoires d'amour : elles débutent mal, mais c'est pour mieux se rétablir et ce sont souvent les plus durables.




  •  
  • J'ai retrouvé un maître - Joël Schmidt
    Je l'ai peu connu, et pourtant il m'est présent. Je l'ai beaucoup lu, et cependant son absence me paraît pour cette raison d'autant plus insupportable.




  •  
  • Une Provinciale inédite ? - André Blanc
    On pourra lire ici le texte d'une Provinciale peu connue, qui aurait été retrouvée parmi les papiers d'un écrivain célèbre, dont la grand-mère appartenait à un conventicule janséniste de la fin du XIXe siècle.




  •  
  • Amateurisme littéraire et vérité sur soi - Jean Garapon
    S'il est un lieu commun de l'écriture des mémoires aristocratiques à l'âge classique, c'est bien celui, mille fois proclamé, du refus de la littérature et du métier d'écrivain.




  •  
  • Les Aventures de Dassoucy ou l'odyssée d'un gosier - Ronald W. Tobin
    Vagabond soumis à l'errance pendant trois ans (1655-1658), Dassoucy poursuit des Aventures qui nous renseignent à la fois sur ses goûts personnels et sur la façon dont on recevait au dix-septième siècle.




  •  
  • Voyage fait à Münster en Westphalie - Arlette Lebigre
    L'ouvrage de Claude Joly, publié en 1670, n'est pas seulement un précieux témoignage sur des pays généralement peu fréquentés par ses contemporains. Il révèle aussi un esprit curieux, éclairé et doué d'une plume alerte.




  •  
  • Mères et filles. La mort de la mère - Yvonne Knibiehler
    La transmission de l'identité sexuée est plus facile pour les hommes que pour les femmes. Entre père et fils, seuls sont en jeu les ego respectifs. De mère à fille il s'agit de transmettre toute l'ambivalence de l'espèce humaine : nature / culture.





  • La_Photo